Gwenaëlle Bertrand et Maxime Favard [Paper]
« Le design à l'épreuve des déchets manufacturés : un anti-paysage à hériter »
dans Laurence Allard et Alexandre Monnin [Editing], Anthropocène et effondrement -
Sciences du Design n° 11
, édition PUF, Paris, mai 2020, p. 70-79.

Mots-clés : Déchet, Collecte, Réappropriation, Résilience
Keywords : Waste, Collection, Reclaim, Resilience

Résumé
"Dans le sillon des thèses effondristes qui alertent sur la finitude des ressources naturelles, l’article contribue à relever les puissances d’agir des designers et des individus face à l’excédent des matières manufacturées. La quantité et la diversité d’objets collectés dans les centres de tri témoignent, en effet, de l’intérêt d’organiser ces matières en tant que ressources nouvellement utiles à la conception. À ce titre, les rebuts déversés dans les décharges légales et illégales composent notre héritage matériel, un anti-paysage informe, indéterminé et toutefois déterminant pour les années à venir. Les pratiques locales de collecte, de réparation et de production deviennent ainsi une manière d’hériter de la civilisation industrielle."

Abstract
In the wake of the collapsing theses that warn of the finiteness of natural resources, the article intends to highlight the power of designers and individuals to act in the face of the surplus of manufactured materials. The quantity and diversity of objects collected in sorting centres testify to the interest of organising these materials as resources newly usable for design. Thus, waste dumped in legal and illegal landfills is part of our material heritage, a shapeless anti-landscape which may nonetheless shape the future. Local practices of collection, repair and production become a way of (re)claiming the inheritance of industrial civilization.