Gwenaëlle Bertrand et Maxime Favard [Paper]
« Les promesses du multiple dans la fabrique industrielle »
dans Céline Cadaureille et Anne Favier [Editing], Copies, écarts et variations dans la création contemporaine, édition Hermann, Paris, juin 2020.

Extrait
"Dès le début du XXe siècle, lorsque la machine devient une nécessité sociale de l’habiter mais également, le point de tension – de divergence et de convergence – entre art et technique, anglais et allemands, alors pionniers de ces questions, réfléchissent à former des artistes capables de travailler avec les industries. Dès lors, les designers industriels n’ont de cesse de développer des méthodologies et des procédés d’optimisation de la production si bien que chaque point d’attention – la matière, le moule, la machine, le temps, l’énergie – devient la possibilité d’une performance technique. Cet engouement envers une production réfléchie et optimisée conduit certains designers à normaliser la production mais aussi leurs manières de l’exécuter."